Pour ceux qui ne sont pas encore au courant, Free Mobile à été lancé hier matin en grand pompe, avec un forfait mobile unique illimité de 19.99€ par mois. Les inscriptions sur le site mobile.free.fr sont impossible tant le serveur est saturé.

Comme tout produit mis à la vente, des conditions générales de ventes sont misent à dispositions du futur client pour lui expliquer ce qui l’attend à l’achat, et comme tout bon client, en s’en fout !

Free Mobile - Logo

Free Mobile - Logo

Mais le Nouvel Obs à éplucher la brochure et à fait une liste des détails des CGV disponibles :

En premier lieu les observation du journal, puis en gras mon avis.

  • Free mobile ne propose qu’une facture électronique – Et c’est pas plus mal, autant pour l’économie papier que pour le faite que Free doit être capable de nous ressortir toutes les factures en cas de besoins
  • Offres « sans engagement », mais il faudra respecter « un préavis de 10 jours à compter de la réception » d’un formulaire chez Free. Un délais qui peut être réduis, mais c’est pas six mois non plus
  • Le bénéfice de la réduction « pour les abonnés Freebox » n’est valable que pour « une seule ligne mobile ». Une famille de quatre personnes avec un abonnement internet chez Free ne pourra ainsi bénéficier de la réduction que pour un seul forfait Free mobile. Sa c’est dommage par contre
  • Les utilisateurs de BlackBerry devront payer une option dite « BlackBerry » de un euro par mois. Ne pas prendre de BlackBerry, l’état de RIM laisse à désiré
  • Les SMS et MMS sont illimités « dans la limite de 10 destinataires par envoi ». Qui envois un SMS à tout sont répertoires en même à part au nouvel an ? 10 c’est plutôt pas mal
  • L’accès à internet est illimité, mais le débit est « réduit au-delà de 3 Go » de données consommées. Le forfait comprend également une connexion en Wi-Fi via les points d’accès FreeWifi. Normal, pour ne pas saturé le réseaux en data et 3Go et une bonne chose sachan que 80 des utilisateur de dépense pas la moitié du data offert.
  • L’envoi du téléphone mobile coûte 10 euros. Frais de port élever pour un petit paquet
  • Une caution de 200 euros sera réclamée « en cas de paiement par un autre mode que le prélèvement automatique sur compte bancaire, d’inscription incomplète [sur le site mobile.free.fr], d’incident ou de retard de paiement ou d’inscription au fichier Préventel ou de chèque déclaré irrégulier par le Fichier National des Chèques irréguliers ». Les cautions font chier tout le monde de toutes facons
  • Si le forfait Free mobile à 19,99 euros intègre des appels illimités vers la France et 40 destinations, cela concerne les fixes et parfois (mais pas toujours) les mobiles. Par exemple, les appels vers le Portugal ou la Roumanie sont illimités vers les fixes mais coûtent 0,19 euros la minute vers les mobiles. Quel pourcentage de clients réel appel à l’étranger ?
  • Les appels depuis l’étranger ne semblent pas avoir été divisés par deux. Par exemple, un appel depuis le Maroc vers la France coûtera 2,90 euros la minute (contre 1,18 euros chez Orange). Voir plus haut
  • Même constat pour les SMS. Par exemple, un SMS émis depuis l’Algérie vers la France coûtera 0,48 euros (contre 0,28 euros chez Orange). Voir plus haut
  • Du côté des données internet depuis l’étranger, la facture explose. Par exemple, le ko est facturé 0,032 euros au Royaume-Uni, soit 0,32 euros les 10ko (contre 0,05 euros les 10ko chez Orange). A partir du moment ou tu est à l’étranger sa fait mal alors…
  • Enfin, avec Free, l’achat d’un mobile étalé sur 36 mois n’est pas forcément une bonne affaire. Par exemple, un iPhone 4S 16 Go revient à 19,99 euros par mois pendant 36 mois, plus un euro, soit 720 euros. En comparaison, le même iPhone chez Apple coûte 629 euros. L’échelonnement des mensualité par rapport au prix réel est-il à revoir ?

Il y a des choses à revoir dans le conditions générales de ventes de Free Mobile, bien que certaines soient sans intérêt.

Free Mobile - Home

Free Mobile - Home