C’est pas nouveau, la Chine est connu pour son gouvernement qui prône la censure.

Et l’on vient encore de passer un cap, car après l’espionnage de Skype et le blocage pur et dur de Wikipédia en 2005 et Youtube en mars dernier, sur le territoire chinois, c’est au tour des services comme Twitter, Hotmail, Live.com, Blogger, Flickr et même Bing (fraichement mis en ligne) d’êtres dorénavant affectés par la censure internet du gouvernement communiste de Chine (je rappelle au cas ou…).

La Chine fait encore parler d’elle avec sa politique de censure et sa m’étonnerai que sa s’arrête là…

Source